Laveggi, Erdogan, deux femmes pour un éloge de la brièveté

La brièveté et la précision sont aussi les qualités d’Asli Erdogan. Elle est née en 1967 à Istanbul. Après des études de physique, elle est partie pour Rio “et depuis, précise son éditeur, elle voyage régulièrement à travers le monde”. Cette nomade écrit des poèmes et des romans. Le Mandarin miraculeux est son deuxième livre traduit en français, après La ville dont la cape est rouge (2).

https://www.lemonde.fr/livres/article/2006/05/25/laveggi-erdogan-deux-femmes-pour-un-eloge-de-la-brievete_775746_3260.html

%d bloggers like this: